Phytothérapie & diététique

PHYTOTHERAPIE CHINOISE

Des remèdes naturelsmedecine chinoise Phythoterapie La pharmacopée chinoise (phytothérapie chinoise ou herbes chinoises), compte des milliers de formules (association de plusieurs plantes, insectes, minéraux) classiques et modernes encore très utilisées de nos jours, en préventif ou en curatif.

Forte d’une expérience de plus de 3 000 ans, la pharmacopée chinoise est composée de quelques milliers de substances, dont environ 300 sont d’usage courant ; de nos jours les recherches continuent d’approfondir cette science et s’inspirent des maux de notre époque.

Son efficacité est due à l’effet conjugué de plusieurs plantes ou autres substances animales ou minérales pour traiter l’affection principale mais aussi les conséquences possibles sur d’autres systèmes vitaux. Bien que certaines plantes ou formules puissent être achetées et consommées en automédication, il est fortement recommandé d’être conseillé par un praticien en médecine chinoise car une bonne utilisation de la pharmacopée chinoise nécessite des connaissances et de l’expérience.

En complément de l’acupuncture la phytothérapie chinoise est reconnue pour traiter des cas complexes, chroniques et difficiles. Elle est souvent conseillée en complément des prescriptions d’un médecin conventionnel, car une approche globale intégrant l’acupuncture, les herbes chinoises, la médecine conventionnelle (et parfois d’autres thérapies alternative) est parfois nécessaire pour obtenir des résultats positifs.  

A titre d’information voici ce que le « Clinician’s Complete Reference to Complementary & Alternative Medicine » préconise concernant la pharmacopée chinoise :

  • Une thérapie idéale pour : allergies, soins post-partum, syndrome prémenstruel, stress.
  • Une des bonnes thérapies pour : dépendances, aménorrhée, syndrome des jambes sans repos, arthrite, asthme, maux de dos, infection urinaire, sinusite, sommeil, maux d’estomac, acouphènes.
  • Une thérapie d’appoint utile pour : sida, cancer, troubles de la vue.

 

DIETETIQUE CHINOISE:  » l’alimentation est à la base de notre santé »

Mise à part sa richesse culinaire, la diététique chinoise a pour but d’entretenir la santé, à partir des principes de base de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC).

dietetique-chinoise

En diététique chinoise, tous les aliments possèdent certaines propriétés (les natures et saveurs) ayant une action directe sur le corps autant préventive que curative. Suite à un bilan énergétique, le thérapeute est en mesure de conseiller une alimentation qui visera à entretenir, tonifier ou nourrir l’énergie vitale en fonction du profil du patient.

 

L’harmonie et l’équilibre des natures et des saveurs est fondamentale pour un bon repas

La « nature » des aliments est associée à l’effet « thermique » transmis au corps (indépendamment de sa température au moment de l’absorption). En voici quelques exemples:

  • Froid : asperge, céleri, tomate, banane, crabe.
  • Frais : aubergine, blé, mangue, blanc d’œuf, huître.
  • Neutre : arachide, chou, ananas, beurre, boudin.
  • Tiède : citrouille, oignon, riz, poulet.
  • Chaud : alcools forts, gingembre sec, piments.

La « saveur » des aliments est associée une action spécifique dans l’organisme, vise un système précis (respiratoire, digestif, urinaire ..). En voici quelques exemples:

  • Piquant : oignon, radis, huile de soya, coriandre, …
  • Doux : bœuf, caille, carotte, tofu, réglisse, …
  • Amer : foie de porc, laitue, rhubarbe, vinaigre, ….
  • Acide : fromage, tomate, cerise, raisin, …
  • Salé : canard, crabe, sauce soya, algues, …

La diététique chinoise tient compte aussi de l’harmonie des couleurs, de la consistance, de la provenance, du mode de préparation des aliments, du moment et de l’ambiance lors du repas. Idéalement, un repas devrait être constitué de 50% de céréales, 20% de légumes, 15% de légumineuses, 10% de fruits et de 5% de viandes et poissons.